Doctorant (Université Sorbonne Nouvelle) : Histoire contemporaine – études iraniennes
(2020)

Contact

Directeur de thèse : Oliver Bast (Université Sorbonne Nouvelle)
École doctorale : ED 625, Sorbonne Nouvelle

Titre de thèse : L’Iran et le pacte de Saʿdābād (1921-1948)

Résumé de thèse
Le pacte de Saʿdābād, signé le 8 juillet 1937 à Téhéran par les représentants de l’Afghanistan, l’Irak, l’Iran et la Turquie, fut l’aboutissement d’accords successifs et de rapprochements progressifs qui débutèrent dès la fin de la Première Guerre mondiale. Ce pacte régional de non-agression, le premier du genre en Asie, était profondément lié à la Société des Nations : les cosignataires s’inscrivirent dès le préambule de l’accord dans le cadre du pacte de la SdN et organisèrent la première réunion du conseil du pacte de Saʿdābād à Genève alors que leurs représentants s’y étaient réunis à l’occasion de l’Assemblée générale annuelle de la SdN. Il lui survécut pourtant puisqu’il ne disparut qu’en 1948.
Ce projet vise à analyser – en suivant le chemin que commencèrent de tracer les grands historiens des relations internationales français que furent Renouvin et Duroselle – la politique étrangère menée par les autorités iraniennes dans le cadre de ce pacte, à la fois dans sa dynamique régionale mais aussi dans sa dimension internationale.
Il sera question de comprendre la perception et l’attitude des hommes d’État iraniens à l’égard de ce pacte et de leurs homologues afghans, irakiens et turcs tout au long de l’existence de celui-ci dans le cadre de la constitution d’un nouvel ordre mondial de l’entre-deux-guerres avec la création de la Société des Nations (SdN), des luttes anti-impérialistes, des idéologies pan-arabes et pan-islamistes, des périls de la Deuxième Guerre mondiale et des premiers soubresauts de la Guerre froide.

Mots clés: Iran, Pacte de Saʿdābād, Histoire des relations internationales

Cursus universitaire
• 2019 : Master 2 d’études iraniennes, Université Sorbonne Nouvelle
• 2017 : Master 1 d’études iraniennes, Université Sorbonne Nouvelle
• 2006 : DULCO arabe littéral, INALCO
• 2000 : Maîtrise d’histoire, Université de Nantes

Communications
• « La « géographie mentale » du diplomate et son action : l’exemple de Bāqer Kāẓemi (1891-1976) », Journée d’études internationale « Vers une histoire culturelle des relations internationales de l’Iran moderne et contemporain : la scène de théâtre des opérations diplomatiques et ses acteurs », 25 octobre 2019, Paris
• [communication acceptée] « Iran and the Algerian war: a factor of adjustment in its diplomacy and a tool for domestic policy », International conference « Iran and Global Decolonization », 20-21 mai 2021 en webinaire