Doctorante (EPHE) : Épigraphie iranienne ancienne
(2017)

Contact

Directeur de thèse : Philip Huyse, EPHE
Co-directeur de thèse : Albert de Jong (Universiteit Leiden)
Co-encadrement : Samra Azarnouche, EPHE

École doctorale : ED 472, École Pratique des Hautes Études
Financement : Contrat doctoral EPHE

Thèse en co-tutelle : EPHE / Universiteit Leiden

Titre de thèse : Écriture et mémoire en Iran ancien : les inscriptions de la période achéménide (550-330 av. n. ère) à la période sassanide (224-651 n. ère) dans leur contexte

Résumé de la thèse

Cursus universitaire
• 2017 : Master 2 (EPHE), spécialité Antiquité tardive, Études iraniennes – langue, art et histoire. Mémoire de fin d’année : « La topographie de mémoire en Iran sassanide », dirigée par Samra Azarnouche (note 18/20)
• 2016 : Master 1 (EPHE), spécialité Antiquité tardive, Études iraniennes – langue, art et histoire. mémoire de fin d’année : « Naqš-e Rostam, site demémoire », dirigée par Philip Huyse (note 17/20)
• 2015-2017 : Licence de Persan (INALCO) – langue moderne
• 2007 – 2011 : Licence (Bachelor of Arts – 4 ans) en Lettres Classiques (Latin et Grec ancien), Oxford University, Wadham College
• 2002 – 2007 : Baccalauréat International (Diplôme bilingue Français et Anglais), Schola Europea, Oxford

Bourse
Avril 2017 : Bourse d’aide à la mobilité de l’EPHE (400 euros) : Voyage en Iran et participation à l’École internationale de Bisotun.

Langues vivantes
• Français et Anglais; bilingue, écrit et oral
• Népalais et Espagnol: bonne maîtrise
• Persan moderne: base solides (2 années d’études)
• Allemand: bonnes notions
Langues anciennes
Latin et grec ancien: bonne maîtrise
• Vieux-perse (langue et épigraphie): bases solides (1an d’études)
• Moyen-perse, bactrien: bonnes notions (1 an d’études)